Marques et Musiques

W9 Home Festival : Un rapport à l’artiste plus intime que jamais

Il y a un an se déroulait avec succès la première édition du W9 HOME Festival. Le 28 septembre, 16 artistes créeront à nouveau l’événement à Paris, dans des lieux inédits et chez des particuliers. L’entrée se fait sur invitation uniquement. Les invités sont peu nombreux. Le plaisir d’écoute est donc au rendez-vous et la proximité avec les artistes garantie !

Ce festival, comme les autres activités développées par la société de production et de promotion artistique HOME, se montre précurseur dans la tendance qui vise à rendre le rapport à l’artiste plus intimiste. De la même manière, depuis leur création en 2010, les HOME sessions favorisent la promotion artistique auprès d’une élite d’influence. Une fois par mois les membres du Home sessions club, des acteurs importants de l’univers du marketing et de la communication pour la plupart, ont l’occasion d’écouter et de rencontrer de jeunes talents musicaux de façon privilégiée, autour d’un verre dans la cuisine d’un appartement transformé en lieu de concert, par exemple. La proximité et l’intimité partagée avec l’artiste dans ce cadre insolite créent l’unicité du moment. Un moment presque suspendu, où la tension émotionnelle est forte. L’objectif : offrir des expériences d’écoute uniques pour créer des relations inattendues, voire des synergies entre les secteurs du marketing et de la musique. Et cela marche ! Par exemple, en 2012, avec l’aide de HOME, le Club Med a reçu de jeunes talents en résidence pour leur permettre de travailler leurs projets artistiques. Ces expériences ont été filmées. Les contenus ont été diffusés sur les réseaux sociaux.

Et ce n’est pas tout ! Après les marques, HOME a mis les concerts à domicile à la portée du plus grand nombre en lançant la plateforme d’intermédiation concertsprivés.com. Elle propose une sélection d’artistes connus ou inconnus, prêt à venir jouer le temps d’une soirée, d’un mariage ou d’un anniversaire, chez les particuliers, à partir de 1000 euros seulement.

L’intérêt d’offrir des concerts intimistes est simple : aujourd’hui le marché de la musique a besoin de se réinventer. Pour cela il doit offrir de nouvelles expériences dont le public est friand. Lors d’un live intimiste, qui plus est en appartement, le public apprécie non seulement l’inédit propre au live mais aussi et surtout l’exclusivité liée au cadre insolite et à la relation très directe, personnelle, parfois complice, qui se crée avec l’artiste. Celui-ci demeure fascinant, tout en retrouvant un côté très humain qui le rend d’autant plus touchant.

Et l’équipe de HOME n’est pas la seule à sortir les artistes des salles de concert pour proposer des expériences musicales uniques. C’est le cas notamment de Rock The Casbah, de la Blogothèque avec ses Soirée de Poche, de Sofar Sounds qui offre des rencontres autour de musiciens plus amateurs, ou d’Opéra Cosy dans le registre lyrique. La Fnac quant à elle propose des rencontres d’artistes et des showcases en magasin, à taille humaine. Cela s’inscrit dans les dimensions de proximité et de convivialité qu’elle privilégie à l’égard de sa clientèle. Par ce biais elle soutient l’émergence et permet la découverte de nouveaux talents. Ainsi elle valorise son rôle de partenaire et surtout de prescripteur musical.

Showcase du groupe La femme – “Antitaxi en live” à la FNAC !

Eric Newton, Co-fondateur de HOME, revient sur cette tendance…

Marques & Musiques : A l’heure où les concerts dans les stades rencontrent d’énormes succès pourquoi avoir remis au goût du jour le live intimiste?
HOME : Tout d’abord, à l’heure des réseaux sociaux, de la dématérialisation, nous avons de plus en plus besoin de contacts et de chair. Aujourd’hui nous pouvons écouter de la musique partout grâce à des moyens divers et variés. Plus il a de flux de musique écoutée, plus nous avons besoin de rencontrer des artistes. Deuxièmement, plus il y a de très grands concerts, plus nous avons besoin d’intimité, de proximité. Et troisièmement, aujourd’hui, on cherche à travailler de plus en plus la relation entre un artiste et ses fans. Un artiste n’a pas la même relation avec ses fans lorsqu’il les rencontre dans un stade que lorsqu’il est en face à face, à un mètre d’eux, les yeux dans les yeux. Ces deux relations sont complémentaires. Jusqu’à aujourd’hui elles existaient peu. Avec ce que nous faisons aujourd’hui elles existent toutes les deux un peu plus. L’une ne remplacera pas l’autre. Nous avons autant besoin de voir nos artistes préférés dans un stade, dans une sorte de communion générale, que dans un concert privé où l’on est 50 et où l’on apprend mieux à le connaître.

Marques & Musiques : Le HOME Sessions club s’est d’abord adressé aux leaders d’opinion, aux responsables de marques. Comment ont-ils réagi ? Des projets se sont-ils créés à l’occasion de ces rencontres intimistes ?
HOME : Nous développons les projets avec des annonceurs avant tout via notre force de conviction et notre réseau. Mais il vrai qu’il y a aussi plein de projets qui naissent au sein des Home Sessions. Outre les expériences qu’elles offrent, elles servent bien sûr à cela aussi. Les Home sessions sont notre première base de développement.

Marques & Musiques : Ensuite vous avez décidé d’élargir votre cible au grand public, via concertsprives.com, comment cette idée vous est-elle venue ?
HOME : A partir du moment où quelque chose fonctionne pour 50 personnes elle peut fonctionner pour 1000 personnes. A partir du moment où l’on ressent des émotions extraordinaires dans ces concerts intimes, ces émotions-là peuvent être ressenties par tous. Les artistes sont pleinement conscients de cela et ont eux aussi de plus en plus envie de participer à ce type d’expériences, que ce soit les très jeunes talents, sur lesquels nous nous sommes concentrés dès les origines de HOME, ou les artistes confirmés. Aujourd’hui nous faisons aussi jouer des artistes comme Olivia Ruiz, Carla Bruni, Benjamin Biolay… Ce qui nous intéresse c’est créer une autre forme d’émotion : plus intimiste, plus proche.

Marques & Musiques : Et comment réagit le grand public à la proposition de concertsprives.com ?
HOME : Pour être très honnête, aujourd’hui concertsprives.com est une très belle plateforme de promotion. Mais nous ne faisons pas des milliers de concerts. C’est une plateforme qui tourne très bien : nous avons dû faire une soixantaine de concerts par an. Nous ne visons pas forcément plus. Nous n’avons aucune volonté quantitative sur cette plateforme-là. Tout d’abord parce que nous ne serions pas capables de répondre à une demande de mille concerts à organiser, puis parce que nous privilégions la qualité.

Marques & Musiques : Vous avez évoqué l’engouement des artistes pour ces nouvelles expériences. Comment se positionnent-ils vis-à-vis de concertprives.com ? Sont-ils plus nombreux à vouloir participer ? Avez-vous élargi votre sélection d’artistes depuis le lancement ?
HOME : Oui, puisque nous faisons tout de même de plus en plus de concerts. Mais concertsprives.com c’est avant tout une plateforme qualitative, dont le mode de commercialisation se fait par internet. Notre offre se veut qualitative à l’égard des particuliers mais aussi des artistes. Nous offrons aux artistes de pouvoir se produire dans des concerts chez des particuliers qui les aiment, dans de bonnes conditions de live et de bonnes conditions techniques. L’artiste n’a donc aucune raison de dire non. Si demain l’activité devenait quantitative, nous serions sur des niveaux d’artistes certainement moins intéressants. Si demain nous disions à Rover, qui se trouve sur la plateforme, de réaliser 42 concerts, son agenda ne le lui permettrait certainement pas. Donc il nous faudrait trouver d’autres artistes plus disponibles…

Marques & Musiques : Pour revenir à l’actualité, vous lancez la deuxième édition du W9 HOME Festival le 28 septembre. Quel est son public ?
HOME : Il existe deux publics complémentaires : un public B2B constitué de nos clients et de ceux de nos partenaires, et un public B2C constitué de l’ensemble des gagnants des jeux concours organisés via nos plateformes, celles de nos clients et celles de nos partenaires. Nous allons recevoir près de 2000 personnes dans 10 jours. Sur les 2000 personnes la répartition B2B-B2C s’élèvera à du 50-50. Donc ce festival reste fondamentalement ancré dans l’association marques-musique.

Marques & Musiques : Quelles sont les innovations de cette deuxième édition ?
HOME : Tout d’abord les lieux du festival seront plus concentrés dans Paris pour permettre aux festivaliers d’aller plus facilement d’un lieu à un autre. On a également considérablement étendu la participation du grand public, via de nombreux jeux-concours, mis en place sur toutes nos plateformes et celles de nos partenaires. La troisième innovation c’est la création conjointe avec la RATP d’un bus itinérant qui permettra aux festivaliers de vivre le festival de façon plus fluide avec plein de surprises à l’intérieur.

Marques & Musiques : Nous sommes à une semaine du festival. Jusqu’à quand le grand public peut-il encore gagner des places ?
HOME : Le grand public peut jouer jusqu’à mercredi sur les sites de HOME, W9, Le Parisien, Deezer et RIFFX (Crédit Mutuel).

Puggy & FM Laeti – Home Sessions Live #11


Le site de la société Home
Le site du W9 Home Festival

Crédit Photo : Screenshot HD du teaser du W9 Home Festival 2013

Auteur du post

Diplômée de Rouen Business School, spécialisée en marketing, communication et passionnée de musique. Lier les marques et la musique à travers des dispositifs originaux et innovants, aptes à susciter l'engouement du public, est au cœur de mon projet professionnel.

Laisser un commentaire